Congélation des ovules, une mesure pour les salariées de Facebook et d’Apple

Posted by ced on 27 novembre 2014 dans Infos |

Conscients des risques d’infertilité pris par leurs employées qui se concentrent sur leur carrière, Apple et Facebook ont décidé de leur payer la congélation des ovules, comme l’annonce NBC News. Cette idée novatrice serait un moyen d’inciter les femmes à intégrer leurs équipes sans trop se soucier de la maternité.

Ce n’est plus nouveau que ces deux firmes de Silicon Valley redoublent d’effort pour trouver des idées originales en termes de management. Ayant comme objectif de féminiser ce secteur qui recrute plus d’hommes que de femmes, soit de deux contre une, Facebook et Apple ont proposé une mesure unique en son genre, imprévisible et très coûteuse pour leurs salariées. Mais jusqu’ici, même après les demandes de confirmation de l’AFP, ils n’ont pas encore levé le silence sur cette nouvelle.

Quand carrière prime sur horloge biologique

D’après les informations communiquées par NBC et ses porte-parole, la congélation des ovules a été inclut très récemment dans la couverture médicale des employées du géant Facebook et les frais sont totalement à sa charge. Du côté de la multinationale américaine Apple, ce financement serait prévu pour janvier 2015. Ainsi, ces deux compagnies seront les premières à offrir un tel cadeau à leurs salariées. D’ailleurs, ce geste a suscité des réactions positives auprès des internautes et le site eggsurance.com n’a pas manqué de soutenir cette solution jugée très touchante. En effet, à l’heure actuelle, les femmes sont obligées de choisir entre leur carrière et la maternité réglée par l’horloge biologique, deux choses très importantes aussi bien l’une que l’autre.

Un très grand avantage pour les femmes

D’un coté, suite à la décision de congélation d’ovocytes, les employées de Facebook et d’Apple pourront désormais travailler en toute tranquillité, sans à choisir entre le travail et les enfants. apple et facebook1D’après les statistiques du site eggsurance.com, 20 % des femmes américaines n’ont leur premier enfant qu’à 35 ans, un âge où les risques d’infertilité sont déjà considérables.

De l’autre côté, certains blogs ont conclu que cette mesure montre l’incompatibilité flagrante de la carrière avec la maternité. Les femmes sont toujours contraintes de repousser leur grossesse tardivement pour pouvoir jouir de leur carrière le plus longtemps possible. En 2013, la publication du livre de Sheryl Sandberg, directrice d’exploitation de la firme de Marc Zuckerberg, intitulé Lean In, bougez-vous en Français, a fait parler d’elle. Cet ouvrage incite les femmes à concilier la vie familiale et professionnelle tout en admettant que c’est difficile.

Une pratique très chère aux États-Unis

La congélation des ovocytes est un traitement très coûteux. Pour chaque tentative, il faut débourser au moins 10 000 dollars, soit 7 900 euros. Et ce n’est pas tout, les frais de stockage annuels des ovules congelés atteignent les 500 dollars, soit 400 euros. Ainsi, Apple et Facebook encouragent leurs employés féministes à opter pour cette solution et prennent en charge le remboursement des coûts tout en imposant un plafond de 20 000 dollars, soit de 15 800 euros. Mais quoi qu’il en soit, la plupart des entreprises considèrent encore les femmes enceintes comme une charge et non un salarié à part entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2011-2019 Ausdin News Tous droits réservés