Les créateurs de l’ampoule LED gagnent le prix Nobel de la physique 2014

Posted by ced on 4 décembre 2014 dans Infos |

Lors de l’annonce du prix Nobel de la physique 2014 du mardi 07 octobre, les quatre physiciens membre du jury de la Fondation Nobel : Anne L’Huillier, Olle Inganas, Per Delsing et Staffan Normark, ont donné la récompense aux trois inventeurs de la diode électroluminescente LED.

Pour cette année, les membres de l’académie royale des sciences de Suède ont décidé d’attribuer le prix Nobel de la physique à trois chercheurs : deux japonais Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et Shuji Nakamura un citoyen américain d’origine Japonaise. La découverte de la lumière bleue a rendu au XXIème Siècle ce que les ampoules incandescentes ont pu offrir comme système d’éclairage au Siècle précédent.

ausdin_4

Une ingénieuse invention pour économiser de l’énergie

Leurs travaux ont débuté en 1990. Les études acharnées des trois chercheurs ont permis l’invention des LED bleues grâce à la technologie des semi-conducteurs InGaN (Nitrure de gallium-indium). De cette conception découle la LED blanche obtenue par la combinaison des diodes électroluminescentes bleues avec les luminophores jaunes. Dès lors, de novelles applications importantes en matière d’éclairage ont vu le jour comme celles des écrans LED, des téléphones mobiles, des lecteurs Blu-ray, des flashs et aussi des domiciles et des bureaux.

L’importance de cette recherche scientifique repose sur l’efficacité énergétique des ampoules LED. Si les diodes rouges et vertes existent depuis plusieurs années, l’apparition d’un constituant bleu a autorisé l’agencement des sources de lumières blanches qui absorbe moins d’énergie par rapport aux éclairages incandescentes. ausdin_3Outre son aptitude à étendre les capacités des disques optiques, la diode électroluminescente sert également à éclairer les écrans ACL comme ceux des télévisions, des tablettes ou des smartphones.

Il ne faut donc pas omettre de dire que l’arrivée de la diode bleue est une invention bénéfique pour l’humanité. En consommant de moins en moins d’énergie, les LED permettent de faire un maximum d’économie puisqu’un quart de la consommation d’électricité mondiale est destiné à l’éclairage.

Les trois lauréats de la grande découverte

Shuji Nakamura, né le 22 mai 1954 à Ikata dans le district de Nishiuwa au Japon, est actuellement un citoyen américain. Avec ses recherches au sein de Nichia, une entreprise japonaise spécialisée dans la production des diodes électroluminescentes, il a pu profiter de ce mérite grâce à ses recherches fructueuses. Quant à ses deux co-lauréats, Hiroshi Amano et Isamu Akasaki, ils sont tous deux des professeurs dans des universités japonaises. Né le 30 janvier 1929 à Chiran, une préfecture de Kagoshima, Akasaki enseigne à l’université de Meijo et celle de Nagoya. A 85 ans, il est récompensé pour cette découverte qui devance toutes concurrences en ayant recours au nitrure de gallium. Hiroshi Amano, né le 11 septembre 1960 à Hamamatsu dans la préfecture de Shizuokai est aussi un académique qui rejoint la même lignée.

ausdin_6

Ces trois physiciens ont pu résoudre des énigmes restées, bien longtemps, introuvables. Depuis une trentaine d’année de cela, des scientifiques ont tenté, en vain, de discerner les moyens pour obtenir une lumière bleue, l’élément manquant pour acquérir la lumière blanche.

Cette remise de prix rejoint les exploits du fondateur de la fondation Nobel, Alfred Nobel qui a découvert la dynamite.

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2011-2019 Ausdin News Tous droits réservés